Accueil

Politique

 
 
 

Municipales 2014 - contribution des communistes

le 11 November 2013

Municipales 2014 - contribution des communistes

Les communistes rennais et leurs élus ont élaboré une contribution dans la perspective de l’élection municipale 2014. Les 90 propositions que contient le document portent l’ambition d’une ville solidaire, investissant pour l’avenir et pour l’emploi.

Clairement, les communistes s’opposent à l’austérité et militent pour une politique de consolidation de l’économie par des investissements créateurs d’emplois. Ils veulent également renforcer les politiques publiques et les services publics de proximité en portant une attention particulière aux Rennaises et aux Rennais les plus durement frappés par la crise.

Forts de leurs convictions et de leur expérience dans la majorité municipale, les communistes rennais avancent des propositions précises concernant tous les domaines d’interventions de la ville et de la Métropole (Transport, logement, culture, éducation…). Ils portent également des exigences fortes pour la justice fiscale et pour l’emploi.

 

TOMBOLA

Afin de soutenir et de financer l’activité politique des communistes d’Ille et Vilaine, une tombola est organisée. Au moment où tant de discrédit est jeté sur les élus et les dirigeants politiques qui subissent les conséquences d’agissements d’une minorité (affaire Cahuzac, Bettencourt…) cette initiative financière doit permettre aux communistes de débattre et d’informer sur le financement original de notre parti.

Pour réussir cette initiative, la mobilisation de tous est nécessaire.

Le prix du billet est fixé à 2 euros.

Sont à gagner :

1er lot : un bon voyage d’une valeur de 1000€

2è lot : une tablette tactile

3è lot : un appareil photo numérique

Le tirage au sort des billets gagnants aura lieu le vendredi 6 décembre lors du banquet annuel des communistes du département.

Les billets sont disponibles auprès des militants ou directement à la fédération.

Les règlements sont à l’ordre du PCF 35.

30 rue Louis Hémon 35 200 RENNES

02 99 22 21 31

Pcf35@wanadoo.fr ou pcf35-rennes@orange.fr ou remplir le formulaire ci-dessous

 

Communiqué-situation des magasins de biens culturels Virgin et Le Chapitre

le 24 May 2013

Communiqué de presse - Rennes le 22/05/2013

 

Après le retrait du repreneur annoncé des magasins Virgin , c’est une part importante du commerce et de la culture qui disparait du centre-ville de Rennes. C’est une catastrophe pour les employés et leur famille ; c’est un choc pour tous. Le plan social qui en résulte sera important : plus de 1000 salariés concernés en France, dont 30 à Rennes.  

Si les responsables de cette situation (Butler et Lagardère) se défilaient en n’abondant pas le Plan de Sauvegarde de l’Emploi, la responsabilité du gouvernement serait alors une nouvelle fois mise en cause. En janvier de cette année, la Ministre de la culture promettait que «le gouvernement sera entièrement mobilisé pour aider à trouver un repreneur et pour suivre au cas par cas la situation de chaque magasin et de chaque salarié ». On voit aujourd’hui ce qu’il en est. 

Les communistes de Rennes métropole soutiennent sans réserve les employés de Virgin de Rennes et tous leurs collègues. Ils n’acceptent pas de voir disparaitre tout un pan de la culture aux profits des spéculateurs et des fonds d’investissement.  

Ils expriment aussi leur inquiétude face aux menaces sur les librairies Le Chapitre , elles aussi entre les mains d’un fonds d’investissement américain. Plus de 1000 emplois sont concernés dont plusieurs dizaines à Rennes.  

On prévoit en interne que les librairies « Le chapitre » vendront dorénavant dans leurs «corners» des produits cosmétiques et des compléments alimentaires. On assure que le magasin du centre-ville n’est pas concerné ; celui de Virgin ne l’était pas non plus. Ce sont des librairies qui disparaissent et c’est tout un savoir faire des métiers de libraires qui est menacé ainsi que des emplois. Demain à qui le tour ? Les librairies de métier n’auraient-elles plus voix au chapitre dans le cœur des villes ?  

Le basculement hâtif vers le tout numérique et la concurrence du commerce électronique ne sont pas les seules réponses. Si certains ont pu penser que les emplois de librairies n’étaient pas délocalisables, on se rend pourtant compte qu’ils sont dématérialisables.

Section PCF Rennes métropole