Accueil
 
 
 

Non à la répression!

le 25 April 2013

Lors de distributions de tracts sur deux marchés rennais, des militants associatifs appartenant à l’association Un Toit c’est Un Droit se sont vus interdire de distribuer leur matériel par la police municipale.

Selon l’association, la police municipale est allée jusqu'à les menacer de procès-verbaux et de contrôles d’identité si les intéressés poursuivaient leur activité.

Face à une telle situation, la section PCF de Rennes métropole, dont les militants sont régulièrement présents sur les marchés, dénonce ces pratiques et en demande l’arrêt immédiat.

L’expression publique est garante de la démocratie !

C’est pourquoi les communistes seront présents aux côtés d’autres organisations sur le marché du Blosne samedi prochain (27 avril) à 10 h pour une distribution de tracts à l’initiative de l’association Un Toit c’est Un Droit.

 

 

 

Communiqué de presse manifestation du 23 mars

Alors que la crise sociale se développe en France et singulièrement dans notre région, des groupes d’extrême droite tentent d’instrumentaliser cette situation en la manipulant. Profitant des licenciements à PSA Citroën à La Janais, ces groupuscules extrémistes organisent une pseudo-journée de débats anti-démocratiques à Chartres de Bretagne.

Au fond, ces groupuscules ne font que proposer un modèle de société au service du patronat et de l’ultra-libéralisme, au travers d’une idéologie clairement anti-sociale.

Les salariés de PSA et d’autres entreprises en difficultés n'ont rien à attendre de bon de ces tentatives de falsification de leurs luttes pour défendre leur emploi, leur salaire et le tissu industriel de notre région.

Nous savons très bien qu'à chaque fois qu'ils se manifestent, ces groupuscules d’extrême droite recherchent seulement la provocation et la déstabilisation des processus démocratiques.

Je condamne donc fermement ces groupuscules et leur idéologie xénophobe. J’ appelle ainsi à participer au rassemblement unitaire prévu le samedi 23 mars à la mairie de Chartres à 15h, dénonçant les agissements de ces activistes d’extrême-droite et leur dangerosité pour la société.

 

Denis Kermen

Secrétaire de la section Rennes-Métropole

Parti Communiste Français