Accueil
 
 
 
 

Communiqué de presse - PCF 35

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse du PCF 35 concernant les suites politiques des attentats de Paris.

Les attentats de Paris ont frappé la conscience nationale.

Le terrorisme aveugle a tué des anonymes, dont nous découvrons progressivement les noms inscrits sur la liste interminable des vies volées lors de cette sinistre soirée de vendredi.

Les criminels ont frappé aveuglément, dans des lieux de vie où l’on fête la vie ?

À travers le visage des victimes, et même au-delà de la France, c’est l’humanité dans toute sa richesse, sa jeunesse et sa diversité qui a été visée par ces actes, et c’est la République qui vient à nouveau d’être frappée au cœur.

Il conviendra de s’interroger, avec le Parlement dans son ensemble, sur les effets de notre politique internationale et diplomatique dans la guerre contre Daech. Nous devrons mesurer les conséquences des « guerres globales contre le terrorisme » sur le recrutement de ses terroristes, autrement dit sur le terreau qui alimente cette armée. Nous devrons réfléchir sur les moyens, au-delà des bombes, de terrasser notre ennemi en asséchant ses mannes financières colossales.

L’état d’urgence a été déclaré sur notre territoire national et devrait être prolongé pour plusieurs mois. Le parlement devra donner son autorisation dans les jours qui viennent et modifier la loi de 1955. Nous examinerons ce projet de loi avec la volonté chevillée au corps d’offrir la meilleure des sécurités à nos concitoyens sans mettre en péril les libertés auxquelles ils sont, et nous sommes, tant attachés. Protéger les français, notre République, c’est aussi protéger nos libertés fondamentales. Cette approche doit être au cœur de nos décisions.

Denis Kermen,

Secrétaire départemental PCF 35

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.