Accueil
 
 
 
 

Communiqué de presse - PCF 35

Ci-dessous un communiqué de presse du PCF 35 à propos des deux postiers syndicalistes menacés de licenciement à Rennes, et des droits syndicaux en général.

Le Parti Communiste Français en Ille-et-Vilaine constate avec colère qu'une vague sans précédent d'attaques contre les syndicalistes et salariés luttant simplement pour préserver leur emploi s'abat sur les entreprises privées et publiques en France.

Les libertés syndicales feront-elles les frais de l'état d'urgence? Seront-elles à la merci d'un patronat archaïque qui a toujours voulu en France agir sans contrôle syndical?

Nous appelons à la relaxe des 8 syndicalistes de Goodyear, menacés de prison ferme pour avoir osé désigner ouvertement ceux qui les licenciaient.

Aujourd'hui, à Rennes, La Poste prétend licencier deux postiers militants CGT et SUD, Jordi et Olivier, après une parodie de conseil de discipline.

Nous le refusons. Nous considérons que la démocratie sociale est partie intégrante de la démocratie, et que les atteintes graves qu'elle subit à l'heure actuelle sont aussi des atteintes à la République.

C'est pourquoi le PCF 35 appelle tous les démocrates , les salariés, retraités, et privés d'emploi, toutes celles et tous ceux qui demeurent attachés aux droits des salariés de participer à l'action menée le 4 Février 2016 à partir de 11 heures 30 au Rheu, 2 rue du Gros Guillaume, en face de la "plate-forme colis postal".

Denis Kermen, Secrétaire départemental du Parti Communiste Français, Ille-et-Vilaine

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.